OCTOBRE 2015

Depuis plus de vingt ans les plongeurs de Caen Plongée parcourent le monde à la recherche d’épaves sous-marines accessibles et spectaculaires afin de réaliser leurs rêves mêlant la passion du voyage et un vif intérêt pour l’histoire maritime. Peu de régions du globe ont échappé à leur curiosité.
Océan Indien, Pacifique, Atlantique, Méditerranée, mer du Nord, mer Rouge et bien sûr la Manche sont le théâtre de leurs expéditions. Les images qu’ils en ramènent témoignent de la richesse de leurs découvertes et de la profusion des sites visités.

Format : 19 x 26 cm  -  160 pages  -  380 photos - 23€

MARS 2015

L’apocalypse terrestre et ses millions de morts que fut la Première Guerre, occulta une autre guerre tout aussi meurtrière, celle des mers et des océans, des blocus maritimes qui affamèrent les populations civiles et des batailles navales qui virent s’affronter des monstres d’acier d’un autre âge. C’est l’époque où les cuirassés ressemblent à d’immenses châteaux forts flottants, où les navires marchands naviguent encore à la voile et où les premiers paquebots géants s’élancent de Cherbourg à la conquête de l’Amérique. Tous ces navires croiseront sur leur route les pirates, les premiers sous-marins allemands qui enverront par le fond des milliers d’hommes et de tonnes de ferrailles peuplant ainsi nos mers d’épaves, derniers témoins de cette guerre maritime aujourd’hui oubliée.


Format : 19 x 26 cm  -  80 pages  -  130 photos et documents  - 20€

JUILLET 2014

Tout a commencé dans la cale de radoub de Cherbourg où le trois-mâts Marité était en cours de restauration.

Jean-Noël Duchemin a alors récupéré des éléments de bordés en orme, des fragments de membrures et autres pièces qui allaient constituer l'âme de son travail autour du Marité, des Terre-Neuvas et du récit d'un pêcheur Blainvillais embarqué à Granville pour deux campagnes sur les bancs en 1876. L'exposition "Les cirages" et son évolution, fut alors présentée dans le cadre du "village Marité" pendant deux années à St-Vaast-la-Hougue et une dernière fois à l'arrivée du bateau à Granville.

Il avait créé à cette occasion une mise en scène avec coffres, objets de pêche, bottes, etc. sur fond d'éléments du gréement du Marité, le tout dans un container de 40 pieds.

L'ouvrage Sur Les Bancs présente ces éléments en regard du texte Pêcheurs de Terre-Neuve d’un auteur anonyme, publié en 1896.

 

   Format : 26 x 20 cm – couverture souple à rabats - 96 pages  -  20€

AVRIL 2014

Comment aujourd’hui parler encore de cette période marquée par les deux conflits majeurs du XXe siècle ? Deux conflits qui n’en font peut-être qu’un. S’appuyant sur un fonds documentaire riche et varié, archives, affiches, timbres et billets de banque, l’auteur tisse les liens qui réunissent toutes les époques pour n’en faire plus qu’une seule.

 

Aujourd’hui près de 150 millions de personnes de part et d’autre du Rhin utilisent une monnaie unique mais 70 ans plus tôt, sur ce même territoire, on pouvait compter une vingtaine de supports monétaires différents et de multiples appels aux emprunts et souscriptions ! Cette réalité financière complexe a provoqué au quotidien bien des difficultés tant pour les gouvernants que pour les gouvernés.

 

Cet ouvrage ouvre des pistes pour une autre lecture de l’histoire. Les Anglo-saxons et les Allemands ont déjà franchi le pas, les Français tardent à appliquer une grille économique sur la lecture des faits historiques, cette perspective passionnante devrait renouveler la vision que nous avons de l’histoire du XXe siècle.

 


Format : 24 x 26 cm  -  152 pages  -  400 photos et documents  - 25€

JANVIER 2014

Cherbourg, 24 décembre 1944. Le Léopoldville et le Cheshire, encadrés par 4 escorteurs, ont embarqué 4 500 hommes la veille à Southampton. Le convoi s’approche lentement du port, il a déjà subi deux alertes sous-marines, il est 17h 30 et le U-486 est à l’affût. Une seule torpille causera la perte du Léopoldville, devenu transport de troupes en 1940, autrefois l’un des plus prestigieux paquebots de la célèbre Compagnie Maritime Belge.

Transportant passagers et marchandises de Belgique au Congo, sa colonie, le navire effectua douze années durant la ligne Anvers-Matadi puis, à l’instar d’autres navires, il servit la cause alliée jusqu’à ce jour de Noël 44, où son naufrage emporta près de 800 hommes.

Située à 5 milles au nord de Cherbourg, à près de 60 mètres de fond, son épave impressionnante et légendaire est la plus belle de la Manche.

Les photos de Nicolas Job révèlent les structures et les coursives du navire, le canon arrière et la fameuse hélice à trois pales. L’ouvrage présente une très belle image sonar inédite.

 

Format : 19 x 26 cm  -  48 pages  -  110 photos et documents  - 13€

        Fortunes de mer en Manche

    Carte maritime des épaves de Saint-Malo au Tréport

    Format : 60 x 80 cm

AVRIL 2013

Le livre

Port de l'Évêque puis port de Bayeux, Port-en-Bessin et son environnement se sont construits au fil des siècles.

Lieu de villégiature et de promenade, la ville traverse le temps par la peinture et la photographie. Les ombrelles des élégantes côtoient un monde de pêcheurs fiers de leur rude métier. Les fêtes de la mer réunissent encore touristes et marins. Le granit humide et les petits matins gris ouvrent des romans noirs et un cinéma d'atmosphère. C'est ce regard-là que propose cet ouvrage, regard sur le port qui se construit et devient une cité qui nous intrigue et nous séduit.

L'auteur

Bessinois de naissance, Patrick David a connu Port-en-Bessin dès l'adolescence. Une rencontre fit de lui un Portais et le métier de la pêche devient une affaire quotidienne. De ces années à entendre passer les chalutiers, à cocher leurs jours de départ et de retour, il reste le calme des hivers et les terrasses bruyantes de l’été, une parenthèse insolite.